Cours de Berbere Chaoui (Almad n Tcawit)

BAC BERBERE 96B = CON-VERSION KABYLE-CHAOUI

BAC BERBERE 96B = CON-VERSION KABYLE-CHAOUI

 

BACCALAUREAT GENERAL - BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE

Notation:
-gama=$ ([gh] se prononce comme [r] parisien)
- epsilon=£ (se prononce comme [a'] glottal)
- c et k' se prononce comme [ch] en chaoui.
- cc' et kk'  se prononcent comme [tch] en chaoui.
-- j et g' se prononce comme [j] en chaoui.
- jj' et gg'  se prononcent comme [dj] en chaoui.
- les emphatiques  sont notés par les aposytophes.

 

 

EPREUVE FACULTATIVE DE BERBERE – KABYLE : 1996b[ratrappage]

 

Texte Kabyle

Izem d wuccen

Di zzman amezwaru, nnejma£en lewh'uc akken ma llan ; mesgallen ur u$alen ad
myecc'en. Rran izem d agellid fell-asen. Rs'an tilas d inigan : wa ur yettawed' wa ! Izem,
yezde$ tiz'gi tameqq°rant, netta d wuccen d yilef, d_tewtult, d we$yul, d_tyazit'  d_tfunast ;
llan akk° d ixeddamn-is : ilef, yeggan fell-as ; uccen, yeddal yiss ; tawtult, yessumut-itt ;
abare$ yettagem-az-d aman ; a$yul izeddm-ed is$aren ; tayazit'  , tettarw-az-d timellalin ; ma
d_tafunast, tettakk-az-d ayefki. Hennan lewh'uc, teksa ta$at'  d wuccen ! Fer'h'en akk° s ddunit nsen
axat'er si lehna i dd_tekka le$na ! Ala uccen ur nefr'ih' ara : yu$ tanumi yekkat
tume$riwin. Yendem at' as $ef lih'ala n zik. M(i) ara d yesmekti aksum azegzaw d idammen
yeh'man, ad as yu$al d_tisselbi.

Amek ara yexdem ? Ad yu$al $er tikli-nni-ines n zik, yugad : accaren n_yizem we£rit. Ad
yettu ik°esman d iyuzad' yecc'a, ulamek ! Yeqqim yettxemmim amek ara yexdem ; yenna degg
wul-is : « ad skecme$ ccekk d imen$i gar-asen, ad ttna$en gar-asen, nekk imir-en ad afe$
amek ara ten cc'e$ yiwen yiwen ! »...

[d’après Le Roman de chacal, par Brahim Zellal, FDB, 1964]

 

 

 

Con-Version Chaoui

Aar d wuccen

Di ukud amezwaru, mejma£en lewh'uc akkwel mani llan ; msug'ullen ur wellan ad msecc'en.
U£an Aar -d agellid fell-asen. Rs'an tilas d inigan : wa ur yttett wa !

Aar yettili di tiz'gi tameqqrant, netta d wuccen d yilef, d twetult, d u$yul, d tyazid't  d tfunast ;
llan akkwl d ixeddamen nns : ilef, yttett'es fell-as ; uccen, yeddal yis-s ; tawtult, yessumut itt (yetteg itt tasummti); budrim yettagem as idd aman ; a$yul yzeddem as idd  is$aren ; tayazid't, tettarew as idd timellalin ; d_tafunast tettucc' as idd a$i.

Hennan lewh'uc, teksa t$att'  d wuccen!
Ferh'en akkwl s ddunit nsen maca si lehna ad dd yettas le$na !

 ekks uccen ur yefrih' ca : yla tanumi yekk'at tume$riwin. Yendem at'as f th'alt n zik. dimi dd yesmekti aksum azizaw d idammen yeh'man, ad ywella  d imnervi.

Ammek ad yexdem ? Ad ywella  $er tikli idinn  nns n zik, yeggwed : accaren n waar u£ren. Ad yettu ikesman d iyuzad' yecc'a, ulamek ! Yeqqim yettxemmam ammek ad yexdem ;

yenna di- wul nns :
 « ad sadfe$ ccekk d imen$i g'ar-asen, ammidinn  ad nnu$en gar-asen, nekk' imirdinn  ad afe$
ammek a ten cc'e$ yijj' yijj' ! »...

vocabulaire:
- aar(ahar) =lion est plus utilise en chaoui que son synonyme /izem/
-yla= il a =archaisme
-dimi=quand .variantes: mi, di, assmi , assdi, assdimi etc..
-budrim= renard. variante: Akab

Questions

I- Traduire en français le  texte ci-dessus.

II- Expression écrite :

a) Traduisez en berbère les phrases suivantes :

1- Le chacal avait l’habitude de manger les poules et les lapins et parfois même les agneaux.

2- Les animaux vivaient ensemble dans la forêt ; la paix régnait entre eux et ils
s’entraidaient dans les tâches domestiques.

b). Rédigez en berbère une suite à ce conte, en quatre à cinq lignes.

 c-comparison: comparer le texte kabyle et le texte chaoui pour mettre en lumiere les mots qui different qu'orthographiquement et ceux qui different completement.

 

 

REPONSE1:

Traduction du texte

Le Lion et le chacal

Dans les temps anciens, tous les animaux se réunirent et se jurèrent réciproquement de
ne plus se dévorer les uns les autres. Ils établirent le lion comme roi. Ils fixèrent des règles et
des juges fermes : personne ne devaient plus agresser personne ! Le lion habitait dans une
grande forêt avec le chacal, le sanglier, la hase, l’âne, la poule et la vache. Tous les animaux
étaient les serviteurs du lion : le sanglier lui servait de matelas, le chacal de couverture, la
hase de coussin ; le renard allait chercher l’eau, la poule lui donnait des oeufs ; quant à la
vache elle lui procurait le lait. Les animaux vivaient en paix : la chèvre et le chacal paissaient
ensemble ! Tous étaient heureux de leur nouvelle vie car la paix garantie la prospérité ! Seul
le chacal n’était pas heureux : il avait l’habitude de faire des mauvais coups. Il regrettait
beaucoup la vie d’autrefois. Quand il se rappelait le goût de la viande crue et du sang chaud, il
devenait comme fou !

Comment faire ? Revenir à ses anciennes habitudes, cela n’était guère possible car il avait
peur du lion : ses griffes sont redoutables ! Oublier les chairs fraîches et les poulets,
impossible ! Il se mit à réfléchir pour trouver une solution. Il se dit alors en lui même : « Je
vais introduire la suspicion et la discorde entre eux, ils vont commencer à se battre et moi
j’aurais alors la possibilité de les manger un à un ! »...



17/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres