Cours de Berbere Chaoui (Almad n Tcawit)

Lecon 1- Alphabet Chawi

 

LA NOTATION BERBERO-LATINE STANDARD -TAM£EMMRIT-

(comme cette page ne supporte pas les polices berbero-latines on transcrit ici  gama (gh) comme /$/, et epsilon(a’) comme /£/. Les diatriques (les points et les chapeaux) comme apostrophe /'/)

 
VOYELLES:
/A/ comme francais a
/U/comme francais ou
/I/ comme francais i

 
/E/(VOYELLE NEUTRE COMME FRANCAIS/e/ DANS 'SEULeMENT')

CONSONNES SIMPLES:
/a/
au debut du mot prononce comme francais a
/aman/ (eau)

/b/
prononce comme francais b
/berra/(dehors)

/c/
prononce comme francais ch
/ulac/(il n ya pas)

/d/
prononce comme anglais th dans the
(spirant) ou comme francasi d(occlusif)
/adrar/(montagne)
/amendil/(serviette, foulard)

/e/
au debut des verbes a l'imperatif ,son neutre
/ecc'/(mange)

/f/
prononce comme francais f
/fus / (main)

/g/
prononce commefrancais g dans gamme(occlusif) ou comme yy(spirant)
/yega/ (il a fait)


/$/ (/gamma/,/gh/)
prononce comme R du  francais parisien
/a$r'um, aghr'um/(pain)

/h /
prononce comme anglais h dans he:
ahyuy (enfant)

/i /
au debut du mot prononce comme francais i:
/ini/ (dire)

  

 

/j /

prononce comme francais j :

tajerrumt(grammaire)



/k /
prononce comme francais k (occlusif) ou comme allemand [ch] in [munchen](spirant):
/yuker/ (il a vole)

/l /
prononce comme francais l:
/walu/ (rien)

/m/
prononce comme francais m
/tamemt / (miel)

/n/
prononce comme francais n
|anu (puits)



/£/(/epsilon/, /a'/) variante de /a/ prononce comme [a'] glottal 
/qa£ qaa'/,/ga£ gaa'/(tout)


/q/ variante de gama /$/

 

/r/
prononce comme anglais r dans write
/irar/ (jouer)

/s/
prononce comme francais s
susem (se taire)

/t /
prononce comme anglais th (spirant)dans thanks ou comme anglais h (sifflant) ou ou comme francais t(occlusif)
tazeggwa$t (la rouge)

/u /
prononce comme francais ou
ul (coeur)

/w/
prononce comme anglais w dans we
/awal/ (parole)

/x / variante de gama /$/
/axxam/ (maison)

/y /
prononce comme anglais y dans yes
yemma (ma mere)

/z /
prononce comme francais z
/izi /(mouche)



LES EMPHATIQUES:
Les point au dessous des epmphatiques/ t, d, r, z,s,h/ sont notes sur l'internet par l'apostrophe (/t', d', r', z' s',h'/) dans le cas des homnymes graphiques sinon ils sont assimiles a leurs corresponants non-empahtiques car souvent ils representent que des particularites phonetiques regionales et non pas commune a toutes les varietes de tamazight.

Quand il s'agit d'une emphatique tendue (doublee) on place l'apostrophe apres la seconde lettre  :/tt', ss', zz'/ etc...


LES DIPHTONGUES:
les chapeaux des diphtongues cc et gg sont remplaces par l'apostrophe aussi(/cc', gg' ou jj'/)i. les diphtongues sont toujours doubles en chawi car  ils representent les tensions de c et de j respectivement ex:
/cc'i$/(j'ai mange)
/gg'i$/ ou /jj'i$/ (j'ai laisse)'

nb: en chawi les diphtongues /cc', gg'/sont evolues des germinations de /c ,g / respectivement alors on doit toujours les ecrire sous forme tendue(double lettre).

LES SEMI-OCCLUSIVES:
les semi occlusives sont les memes lettres qui se pronocent differament dans le kabyle et le chawi:

/k'/ se prononce ch en chawi mais k en kabyle
/g' /se prononce j en chawi mais g en kabyle
/kk'/ se prononce tch en chawi mais kk en kabyle

ex:
/nekk'/(moi) prononce netch en chawi et nekk en kabyle

/k'em/(toi-fem) prononce chem en chawi et kem en kabyle
/targ'it/ (reve) prononce tharjith ou tharjaith  en chawi et targyith en kabyle
/g'ar/(entre) prononce jar en chawi et gyar en kabyle

LES LABIO-VELARISES:
Les labio-velarises en chawi sont des lettres doubles qu'on les note avec un petit w (/kkw. bbw,mmw,ggw/) . la tension permet aussi de differencier le w comme indice velaire de w comme une lettre a part.ex: /yeswa / ''il a bu'' ou le w est une lettre a part et non pas un indice labio-velaire comme dans le cas de /yeggwed/=''il a peur''.

 

en chawi on remarque 4 labio-velaires principaux:
/ggw /prononce ougg ex: /ggwede$/(j'ai peur)
/kkw/(prononce oukk) ex:/akkwl/(tout)
/mmw/(prononce oumm) ex:/yemmwa/(il est mur, cuit) variante phontique du kabyle/yebbwa/
/bbw/(prononce oubb) ex:/£ebbwa/ (diminutif du prenom abdella)

 

la  notation des labio-velaires est optional en berbere donc on peut ecrire:/aseggwas/ ou simplement /aseggas/



nb:
-les lettres tendus comme 'gg','kk'''dd'' et ''tt'' sont toujours occlusives comme le francais dd et tt etc....

-/y / au debut du mot et avant la consonne se prononce plus ou moins comme [i]. ex: /yla / prononce [ila]''il a, en chawi archaique''

-/g/ et /y/ peuvent etre prononce g ou y selon les dialectes et les sous dialectes (exemple : yazid' est prononce soit [gazidh] soit [yazidh']).

- Le t des prefixes verbales ,des pronoms et des articles feminins sont souvent sifflants en chawi (prononce h): ex :tamett'ut prononce hamett'uth, netni prononce nehni etc...

 

RESUME:

 

La notation  utilisee est la notation usuelle romanisee du berbere (tam£emmrit—voir  le site inalco-notation)) dans sa version electronique(usite par kabyle.com) ou les caractères grecs (gamma et epsilon) sont remplaces par les signes  $(gh gama) et £(a' epsilon) respectivement tandisque  les différents signes diacritiques ajoutés aux lettres emphatiques et affriques sont remplaces par l’apostrophe ’.
Ainsi on a :
- Les consonnes et semi consonnes:a b c e d f g h i j k l m n q r s t u v w y z
- Les voyelles:longues(a u i), voyelle courte/neurtre( e )
- Les emphatiques:d’ r’ s’ z’ T'
- Les affriques qui sont toujours double en chawi: Jj’(dj)     Cc’(tch).
La raison pour laquelle Kabyle.com  note dj comme Jj’ et non pas comme Gg’ est probablement parceque le dj est  une constrictive tendue  de /j/ (de meme que le tch est une constrictive de /c/).  Ainsi en rifain dj est realise comme un j tendu  et tch come un c tendu.(voir S. Chaker, "Manuel de Linguistique berbère I", p. 93)
- les affriques dentales (ts,sss, dz, qui sont constrictives tendues de t, s. et z respectivement) sont  limite a quelques parlers de grande kabylie’’ En conséquence, on ne notera plus de
manière spécifique les affriquée dentales’’(salem chaker)

- Les labio-vélarisées  qui sont toujours doubles en chawi (BBW, GGW;, KKW; etc) ne sont pas notes dans l’ecriture orthographique du Berbere (ils sont souvent notes dans l’ecriture phonologique du kabyle avec un  ‘w’ )car comme dans le cas des affriques dentales ils representent souvent des variations intra-dialectales.
Citons encore salem chaker:’’ Les labio-vélarisées ne se rencontrent que dans une partie de la Kabylie et encore moins dans les autres parlers berbères…. il est donc possible de ne plus noter la labio-vélarisation’’

- Les lettres spirantes  sont   assimiles  a leurs formes occlusives en Berbere(par exemple t peut etre lu t ou th dependant de la lettre qui la precede- on verras dans lundes posts prochains  leurs regles phonologiques) cependant il est recommande ici de noter  deux occlusives   particulieres - avec l’apostrophe- lorsque leur prononciations dans les dialectes Zenetes (representes ici par le chaoui )   est differentes de celles les dialectes sanhadjites (representes ici par le kabyle ).ces deux lettres sont k’ et g’:
K’/kk’ prononce k/kkw en kabyle mais  ch/tch en chaoui:exemples nekk’(moi), k’em, ak’al (terre), yekk’at (il est entrain de frapper)
G’ prononce j en chaoui mais  g spirante en kabyle: g’ar(entre), ig’enni/ag’enna(ciel), targ’it (reve), tag’rest(l’hiver) etc…..

 

IMOPRTANT: la raison qu'on ecrit k'et g' et non pas c et j c'est parceque les k et g etaient les formes phonologiques originales qui ont evolues en c et j dans les parlers zenetes.

GARDER LES FORMES ORIGINALES BERBEROGENES DES MOTS CHAWIS NOUS PERMETTENT DE MIEUX ANALYSER LES RACINES ET ORIGINES BERBERES DU VOCABULAIRE CHAWI.



 



Noter aussi que toutes ces regles orthographiques qu’on va aborder dans la prochaine lecon  sont applicable aussi bien a l’ecriture latine de tamazight qu’a son ecriture tifinagh(systeme ircam) car dans la notation usuelle latine de berbere on a pour chaque lettre latine son correspondant exact en tifinagh(voir le tifinagh-latin  de l’ircam-le tifinagh de l’ircam manque de deux affriques dj et tch –qui sont realisees comme des j et c tendus dans les parlers marocains-  mais qu’on peut noter  egalement avec  l’apostrophe comme leurs correspondants latins).




ADDENDUM:

Autres exemples de differences, en Berbere, entre les trois ecritures:orthographique, phonolgique et phonttique
(k) pour kabyle et (ch) pour chaoui:

Orthographique        phonologique                  phonetique

Ag’ris (gelee)           agris (k). ajris (ch)          aykris/agkris(k).ajris,adjris(ch) 
               
Nekk’ni                    nekkwni(k), necc’ni(ch)   nekwni/nukwni (k),
                                                                    netchni/netchnin (ch)



K’em(toi f)              kem (k) , cem(ch)             kemm/kemmini(k), chem (ch)

Netni (eux)              nitni/nutni(k), nehni(ch)    nithni/nuthni(k), nehni/nehnin(ch)

Tamellalt                 tamellalt(k),tamellat(c)      thamellalt (k).         
                                                                     Thamellalt(chaoui occidental)/
                                                                     hamellalt/amellalt ((chaoui oriental)/
                                                                     hamellal (sans t final in chaoui d’Arris)

ut (frappe)                ewwt(k), ut(c)                  eoueth(k),outh(ch)

 

 

 

 TEST:

Question 1 :

Comment prononcer les mots suivants en chawi :

/Nekk’/ ‘’moi’’/K’em/ ‘’toi feminin’’

/Targ’it/  ‘’le reve’’

 

Reponse 1:

L’apostrophe devant /k//k/  et /g/ /g/  est un indice des lettres semi-spirates affriquees chawis qui se prononcent [ch] et [j] respectivement en chawi, ces deux lettres sont evolues a partir des semi-spirantes pan-berberes /k//k/  et /g/ /g/ respectivement :

/Nekk’/  prononce [netch]

/K’em/ prononce [chem]

/Targ’it/ /Targ’it/  prononce [Tarjit]

 

 

Question 2 :

Comment prononcer les mots suivants en chawi:

/Akkwl/ /Akkwl/ ‘’tout’’  

 

/Aseggwas/ ‘’l’an’’

 /Yemmwa/  ‘’il est mur’’

 

 

 

 

 

Reponse 2 :

Le /w/ /w/ devant double /kk/ /kk/  , double /gg/ /gg/   , double /mm/ /mm/  et double /bb/ /bb/  est un indice de labio-velarisation donc on prononce :

/Akkwl/ ‘’tout’’ comme [oukkel]

/aseggwas/ ‘’l’an’’comme [asouggas]

 /Yemmwa/ ‘’il est mur’’

comme [youmma]

 

 

Question 3 :

Pourquoi on ecrit toujours les deux diphtongues (affriques) chawi /ÈÈ/ /cc’/ et /GG/ /gg’/ comme double lettres.

 

 

 

Reponse 3:

les diphtongues chawis /ÈÈ/ /cc’/  et /GG/ /gg’/  sont evolues a partir du double /cc/ /cc/ et double /jj/ /jj/ respectivement c’est pourquoi on les ecrit sous forme tendue(doublee)

 

Si vous avez repondu correctement a ces questions vous etes prets pour la lecon prochaine

sinon

RE-LIRE LE TEXTE DE CETTE LECON  ET REVISONNER LA VIDEO !!!!!!!

 

 

 

 

LIENS COMPLEMENTAIRES:
notation berbero-latine:
http://www.inalco.fr/crb/pages_html/webdoc/notation.pdf

ammek ad tarum tamazi$t:
http://www.tamazight-tura.com/index.php?p=1_5_AMEK-A-TARUM-S-USELKIM

 

 



02/07/2010
26 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres