Cours de Berbere Chaoui (Almad n Tcawit)

LECON 3: L'Article , Le Nom et L'Adejctif Berbere

 

  

N.B :{{comme cette page ne supporte pas les polices berbero-latines on transcrit ici  gama (gh) comme /$/, et epsilon(a’) comme /£/. Les diatriques (les points et les chapeaux) comme apostrophe /‘/}}

 

l’article et le nom/adjectif 

 

L’ARTICLE :

 

On a deux types d’articles en Berbere :

articles libres et articles en etat d’annexion dits articles liés ,de deux genres (masculin et feminin),et de deux  nombres (singulier et pluriel).

Generalement les noms et adjectifs berberes sont toujours precedés par leurs articles (c’est pour ca qu’on ne les ecrit pas separement) sauf pour ceux dont les radicaux nominaux commencent par une voyelle qui  perdent leur articles en etat libre (awal, ul, id’) cependant ils les regagnent  en etat lié (/awal/, /ul, /ilef/).

 

 On emploie l’article lié quand le nom/l’adjectif  est un sujet placé devant le verbe ou quand le nom/l’adjectif est lié a une particle/preposition qui le precede.

 

 Les articles liés (en etat d’annexion) change de phonetique en s’assimilant aux particules/prepositions qui les precedent en fonction la matrice consonantique de la  chaine phonetique particule-noms/adjectif. 

L'article en berbere  n'exprime pas la notion de définition :c'est le sens contextuel de l'énoncé qui la détermine.

 

 

Les Article Masculin Singulier Libre :

Les articles masculins singuliers libres sont /a/ et /i/ :

 /a/:   /amazi$/ ‘’le berbere’’

         /am$ar/ ‘’le vieux’’

/i/: /ifri/  ‘’la cave’’

 

 

 

 Les Articles Masculins Singuliers Liés:

 L’article libre /a/ devient  en etat d’annexion /u/ tandisque le /i/ reste le meme :

 /a/  ->/u/ :    /umazi$/ [oumazigh] ‘’le berbere’’

                /um$ar/ [wemghar] ‘’le vieux’’

/i-/  >/i/:  /ifri/ (prononce yefri) ‘’la cave’’

 

Les Articles Masculins Pluriels Libres:

 L’article masculin singlulier libre /a/ devient au pluriel /i/ tandisque le /i/ reste le meme :

 /a/->/i/:   /imazi$en/  ‘’les berberes’’

               /um$aren/ ‘’les vieux’’

/i-/>/i/:  /ifran/   ‘’les caves’’

 

Les Articles Masculins Pluriels Liés:

 Les articles masculins pluriels lies sont les memes que

les articles masculins pluriels libres : l’article masculin singlulier lie /u/ devient au pluriel /i/ tandisque le/i/ reste le meme :

 /u/->/i/:   /imazi$en/ [imazighen] ‘’les berberes’’

                /im$aren/ [yemgharen] ‘’les vieux’’

/i-/>/i/:  /ifran/ [yefran]  ‘’les caves’’

 

Phonologie:

 dans la suite verbe-sujet quand les article lies /u/ ,/i/  sont  suivis par deux consonnes  , ils se prononcent [we] et [ye] respectivement. Sinon ils se prononcent [i] et[ou] respectivement. 

En kabyle on les ecrit tel qu’on les prononcent [we] et [ye] tandisque en chawi , comme dans le systeme  IRCAM ,on les ecrit orthographiquement /u/ ,/i/  quelquesoit leur prononciation qui est determinee par la regle de la parité des consonnes(regle d’accentuation dans le chapitre precedent).

On revisitera le sujet  la phonologie de la sequence particule-nom dans le chapitre des particules/prepositions, sinon voir lecon 2.

 

Les Sans-Article Masculins  :

Les noms dont le radical commence par une voyelle ne prennent pas d'article à l'état libre.

 /id’/  ‘’la nuit’’, / awal/‘’la parole’’, / ul/ ‘’le coeur’’ n'ont pas d'article, ce sont des  radicaux commençant par les  voyelle /i/,/ a/ et / ul/ respectivement :

 

Radical commence par /i/ :/ id’/‘’la nuit’’ ,  / id’an / ‘’les nuits’’ ( a ne pas confondre / iyd’an/ ‘’les chiens’’)

Radical commence par /a/ :/ awal /‘’la parole’’, / awalen/ ‘’les paroles’’

Radical commence par /u/ : /ul/ ‘’le coeur’’, /ulawen/  ‘’les coeurs’’

 

Mais dans leurs etats ou  formes liées, /yid’/,/ wawal /et / wul/  on retrouve les articles d'annexion sous leurs  formes /y/ et /w/ respectivement.

 

/y/ :/ yid’/ ‘’la nuit’’,  / yid’an / ‘’les nuits’’

/w/ :/ wawal /  ‘’la parole’’, /wawalen / ‘’les paroles’’

 

/w/ :/ wul/ ‘’le coeur’’, /wulawen/ ‘’les coeurs’’.

 

Si le radical nominal commence par la voyelle /i/ on aura /y/ comme article d’annexion mais

Si le radical nominal commence par les voyelles /a/ ou /u/ on aura /w/ comme article d’annexion.

 

 

Les Articles Feminins Singuliers Libres:

On a deux articles singuliers feminins libres , /ta/ et /ti/  pour les noms dont le radical commence par une consonne :

 /ta/ : /tamazi$t/ ‘’la berbere’’

        /tam$art/  ‘’la vieille’’

 

/ti/ : /tifrit/ ‘’la petite caverne’’

 

Les Articles Feminins Singuliers Lies:

 Les articles libres /ta/ et /ti/ deviennent  en etat d’annexion /t/  :

 /ta/->/t/:   /tmazi$t/ [ttmazighth] ‘’la berbere’’

                  /tm$art/ [ttemgharth] ‘’la vieille’’

/ti-/>/t/:  /tfrit/ prononce [ttefrit) ‘’la petite caverne’’

 

Les Articles Feminins Pluriels Libres:

Les articles libre /ta/ et /ti/ deviennent  au pluriel  /ti/  :

 

 

 /  ta /-> / /ti/ : /timazi$in / ‘’les berberes fem’’

        /tim$arin/ ‘’les vieilles’’

 

/  ti /-> / /ti/: /tifrin/   ‘’les petite cavernes’’

 

Les Articles Feminins Pluriels Liés:

L’article feminin pluriel lié est le meme  que celui du feminin singulier lié:/t/

 

/ti/ -> /t/ : /tmazi$in / ‘’les berberes fem’’

        /tm$arin/ ‘’les vieilles’’

 

/ti/ -> /t/: /tfrin/  ‘’les petite cavernes’’

 

 

Phonologie:

L’article libre (ta,ti)se prononce souvent sifflant [h] en chawi mais on l’ecrit jamais comme /h /.

Dans la suite verbe-sujet quand les article lies /t/ est suivi par deux consonnes  , ils se prononcent [the] ou[he] . Sinon ils se prononcent [th] ou [h].

En kabyle on les ecrit phonolgiquement tel qu’on les prononcent [te]  tandisque en chawi , comme dans le systeme  IRCAM ,on les ecrit orthographiquement /t/ , quelquesoit leur prononciation qui est determinee par la regle de la parité des consonnes .

On revisitera le sujet  la phonologie de la sequence particule-nom dans le chapitre des particules/prepositions, sinon voir lecon 2.

 

 

Les Articles Feminins Constants Libres Et Liés:

Les noms feminins dont le radical commence par une voyelle(/a/,/u/ ou /i/)  prennent toujours /t/ comme article qui’ils soient en etat libre ou  lié , de nombre pluriel ou singulier :

Radical commence par /a/ :/tawalt/ ‘’la petite parole’’ /tawalin/ ‘’les petite paroles’’

Radical commence par /u/ / :tutlayt/‘’la langue’’ /tutlayin/ ‘’les langues’’

Radical commence par /i/ :/titt’/ ‘’l’oeil’’ /titt’awin/ ‘’les yeux’’

 

Les son-article-perdu:

En chawi il ya des noms qui ont perdu leur  articles singuliers libres mais il le regangnent au pluriel et  et dans les etats d’annexion :

masculin :

/afus/-> /fus/ ‘’la main’’

mais on a en etat lie :

 /ufus/

et au pluriel :

 /ifassen/‘’les mains’’

 

 /afud/-> /fud/ ‘’le genou’’

mais on a en etat lie :

 /ufud/

 et au pluriel :

 /ifadden/ ‘’le genoux’’

 

feminin :

/ti$ird’emt/ -> /t$ird’emt/->/$ird’emt/ ‘’le scorpion’’

mais on a en etat lie :

 /t$ird’emt/

et au pluriel libre:

/ti$ird’emawin/ ‘’les scorpions’’

et au pluriel lie:

/t$ird’emawin/

 

/tacukt/->/tcukt/->/cukt/ ‘’le coin, l’angle’’

mais on a en etat lie :/tcukt/

et au pluriel libre:/ticukin/ ‘’les coin, les angles’’

 

dans l’ecriture orthographique du chaoui on ecrit toujours les articles en complet qu’on les prononcent ou non :

on ecrit /afus/ et  on prononce [fouss], on ecrit /tacukt/ et  on prononce [cukth] ou [hfukt] en chawi.

 

Exception :

 les noms de parenté ne possendent pas d’article en berbere en general :

/imma/ ‘’ma mere’’

/illi/ ‘’ma fille’’

/baba/ ‘’mon pere’’

/uttmaultma/ ‘’ma soeur’’

/uma/‘’mon frere’’

/rebbi /  ‘’mon dieu’’

 

etc…

L’article arabe :

les noms d’origine arabe ou francaise qui sont pas encore berberises portent souvent l’article arabe l(qui s’assimile avec les lettres dites solaires pour donner une germination de ces dernieres) :

/lkar/ ‘’le car’’

/tt’aksi/‘’le taxi’’

/licar’/ ’’le char’’

/lh’ajt/ ‘’la chose’’

 

dans le cas des noms dorigine francaise qui designent generalement des instruments dans la langue ecrite il faut eviter a tout prix larticle arabe en le remplacant par les articles berberes :

/akar/ au lieu de /lkar/ ‘’le car’’

/at’aksi/ au lieu de /tt’aksi/  ‘’le taxi’’

/icar’/ au lieu de /licar’/ ’’le char’’

 

 

 

dans le cas des noms d'origines arabes on doit les remplacer par leur equivalent berberes :

/ta$awsa/ ‘’la chose’’ au lieu de /lh’ajt/

 

 

COMPARISON KABYLE –CHAWI :

les articles se comportent de meme maniere qu’en kabyle sauf qu’en  kabyle

 on observe une évolution de l'article, surtout de /a /

 vers /i/  et de  /ta / vers / ti /)  :

/ a /vers / i / :

 /asli/ en chaoui devient  >  /isli/ en kabyle (le fiancé) (a ne pas confondre le sans-article chawi  /isli/ ’’rock-bed’’]

 

 / ta / vers /ti/:

/taslit/ en chaoui devient  >  /tislit/ en kabyle (la fiancée)

/taziri/ en chaoui devient  > /tiziri/ en kabyle (la lumiere de la lune)

 

 

 

LE NOM/ADJECTIF:

En berbere l’adjectif est une sous-categorie syntaxique du nom , ainsi le nom et l’adjectif prennent la meme forme et se comportent grammaticalement de la meme facon et souvent les adjectifs sont des noms en meme temps:

/Amellal / en tant que nom de couleur

/afuli  Amellal/ /en tant que epithete qualifiant un nom qui le precede/afuli/.

En berbere comme en francais on a deux genres(masculin et feminin) et deux nombres (singulier, pluriel). le nom et l’adjectif s’accordent en nombre et genre.

La structure du nom/adjectif suit cette matrice :

Article+radical nominal+suffixe de genre et de nombre

 

Dans les cas reguliers :

- pour former le masculin singulier on ajoute l’article masculin singulier au debut d radical

 

-Pour former le feminin singulier on ajoute  l’article feminin singulier au debut de radical

et l’indice du feminin singulier a la fin du radical

 

-Pour former le masculin pluriel  on ajoute  l’article masculin pluriel  au debut de radical

et l’indice du masculin pluriel  a la fin du radical

 

-Pour former le feminin pluriel  on ajoute  l’article feminin pluriel  au debut de radical

et l’indice du feminin pluriel  a la fin du radical

 

 

 

 

On n’utilise dans les exemples suivants que les articles libres :

Le masculin singulier :

/amellal/ ‘’le blanc’’

/a/=article

mellal=radical

 

le masculin pluriel ;

/imellalen/ ‘’les blancs’’

/i/=article

/mellal/=radical

/en/=suffixe de pluriel masculin

 

le feminin singulier 1 :

/tamellalt/ ‘’la blanche’’

/ta/=article

/mellal/=radical

/t/=suffixe de feminin singulier

 

 

le femini pluriel 1 :

 

/timellalin/ ‘’les blanches’’

/ti/=article

/mellal/=radical

/in/=suffixe de pluriel fem

 

le feminin singulier 2 :

 

/tamaz$a/‘’la Berberie’’, /ti$ri/ ‘’l’appel’’

/ta/=article

/mez$/=radical

/a//i/=suffixe de singulier fem

 

le feminin singulier 2 :

/timura/ ‘’les pays’’

/ti/=article

/mur/=radical

/a/=suffixe de pluriel fem

 

pour les sans-articles on a la forme suivante dans l’etat libre :

radical+suffixe :

/irden/ ‘’les blés’’

=

/ird/=radical

/en/=suffixe de pluriel masculin

 

 

 

on constate en berbere trois classes de pluriels :reguliers ,semi-reguliers et irreguliers

 et trois  types de pluriels :externe , interne et hybride.

Le pluriel externe comporte les categories des pluriels reguliers et semi-reguliers suivantes :

 

les pluriels reguliers :

article+radical+en :

/imellalen/ ‘’les blancs’’

article+radical+in :

/timellalin/ ‘’les blanches’’

 

les semi-reguliers 1(dernier lettre de radical tendu au pluriel) :

article+radicall+en:

/ad’ar/ ‘’le pied’’/id’arren/ ‘’les pieds’’

/afud’/ ‘’le genou’’ /ifadden/‘’les genoux’’

 

article+radicall+in :

/tafust/‘’la petite main’’ /tifassin/ ‘’les petite mains’’

 

 

les  semi-reguliers 2 :

article+radical+an :

/itri/ ‘’l’etoile’’ /itran/ ‘’les etoiles’’

article+radical+in/ ou /atin/ :

tileft/ ‘’la sangliere’’ /tilfatin/ ‘’les sanglieres’’

 

les plus semi-reguliers 3:

article+radical+wenwen :

/imett'i/ ‘’la larme’’ /imett'awen/ ‘’les larmes’’

/article+radical+winwin :

//titt’/ ‘’l’oeil’’ /titt’awin/ ‘’les yeux’’

 

 

les pluriels irreguliers :

- Le pluriel interne  sans suffixes de nombre:

La voyelle de radical change ou une voyelle est ajoute comme suffixe ou les deux a la fois :

/aγyul/ ‘’l’âne’’ => /iγyal/‘’ les ânes’’ 

/afrux/ ‘’ l’oiseau’’ => /ifrax/ ‘’ les oiseaux’’

/amezwaru/ ‘’le premier’’ => ‘/imezwura/ ’’les premiers)

/aneggaru/  ‘’ le dernier’’ => /ineggura/ ‘’ les derniers’’

 

Le pluriel mixte :

Ce  type de pluriel  est un mélange de pluriel interne et externe. redoublement de la consonne

/iγil/ ‘’le  bras’’ ==> /iγallen/ ‘’les bras’’

/afus/ ‘’la main’’ / ifassen/ ‘’les mains’’

/asewf/ ‘’la riviere’’ / isaffen/  ‘’les rivieres’’

Sans doublelemt :

/I$id/  ‘’le chevron’’ /i$ayden/  ‘’les chevrons’’

 

 

La particules attributives :

Il s'agit des morphèmes à valeur attributive qui viennent s’attacher derriere les noms :(/bu/ /m/ /lal/"celui à , celle a ayant, proprietaire"), d'appartenance, ou d'affiliation (/u, utt, at, sut/ "celui ceux. appartenant à, relevant de") :

/Bu- u£eddis/ ‘’gourmand’’

/m u£eddis /‘’gourmande’’

/lal  uxxam/ ‘’la maitresse de la maison’’

/Bu tserkas/ "menteur"

/m tserkas/ "menteuse"

/U Yezza/ /"le fils de yezza"

ultutt Yezza/"la fille  de yezza"

/Aytt Yezza /"les fils de yezza"

 

/sut Yezza/  "les filles de yezza"

 

 

COMPARISON KABYLE –CHAWI :

La formation du feminin , du pluriel regulier et irregulier sont plus ou moins pareils en kabyle et en chawi.

 

INTERROGATION 

QUESTION-REPONSE

Question1 :

Quel est le pluriel libre et lie des noms/adjectifs reguliers suivants (dont le radical commence par une consonne )  :

/Argaz/  ‘’homme’’

/aberkan/ ‘’noir’’

/Taxxamt/‘’maison’’

Reponse 1 :

le pluriel libre et lie des noms/adjectifs reguliers suivants (dont le radical commence par une consonne ) est :

/argaz/  ‘’homme’’ pluriel libre : /irgazen/   pluriel lie : /irgazen/ 

/aberkan/ ‘’noir’’ pluriel libre : /iberkanen/  pluriel lie : /iberkanen/

/taxxamt/‘’maison’’ pluriel libre : /tixxamin/ pluriel lie : /txxamin/

 

Question2 :

Quel est la forme  liee des noms suivants (dont le radical commence par une voyelle):

/ure$/     ‘’or’’ ,

/ass/       ‘’jour’’

/tala/    ‘’fontaine’’

/aman/   ‘’eau’’

/iri/   ‘’cou’’

/tidi/    ‘’sueur’’

 Reponse 2 :

 la forme  liee des noms suivants (dont le radical commence par une voyelle) est :

/ure$/     ‘’or’’ , forme  liee : /wure$/

/ass/       ‘’jour’’ , forme  liee : /wass/

/tala/    ‘’fontaine’’ , forme  liee : /tala/   

/aman/   ‘’eau’’ , forme  liee: /waman/  

/tidi/    ‘’sueur’’ , forme  liee : /tidi/   

 

 

Les Themes Nominaux

 

- nom d'action:

 

on distingue deux noms d'action; le nom d'action primaire formé a partir de la racine de base et le nom d'action causative (factitive) formé a partir de radical factitif (qui est l'aoriste-accompli de la forme factitve du verbe)..

 

Contrairement au autres varietés de Tamazight , en Chaoui les noms d'actions sont tres reguliers et suivent des règles algebriques bien precises .

 

pour les factitfs il prennent toujours la forme :article a+ radical factitif (ex: /asili = a+sili/ , /aslmd=a+slmd/

 

tandisque pour les primaires ils changent de forme en fonction de nombre de consonnes :

 

- ils prennent la forme aL1ay (L= consonne de la racine) pour les racines mono-consonatiques

 

primaire:

 

radical: /ali/ ''monter''

 

nom d'action: /alay/ ''le fait de monter''

 

factitf:

 

aoriste: /sili/ '' faire monter''

 

nom d'action: /asili/ ''le fait de faire monter''

 

 

 

 

 

 

 

ils prennent la forme aL1aL2 (L= lettre de la racine) pour les bi-consonnatiques

 

primaire:

 

radical:/adf/ ''entrer''

 

nom d'action: /adaf/ ''le fait d'entrer''

 

factitf:

 

aoriste:/sidf/ ''faire entrer''

 

nom d'action: /asidf/ ''le fait de faire entrer''

 

ils prennent la forme aL1L2aL3 (L= lettre de la racine) pour les bi-consonnatiques :

 

primaire:

 

radical:/lmd/ ''apprendre''

 

nom d'action: /almad/ ''le fait d'apprendre''

 

factitif:

 

aoriste:/slmd/ ''enseigner''

 

nom d'action: /aslmd/ '' le fait d'enseigner''

 

En Chaoui les noms d'actions entrent aussi dans les compositions des passifs et factitifs et reciproques

inaccomplis

(voir la section des thèmes verbaux en haut)

 

-nom d'agent:

 

comme dans le cas des noms d'agent on distingue aussi deux noms d'agent. le nom d'agent primaire formé a partir de la racine de base et nom d'agent causatif (factitif) formé a partir de radical factitif (qui est l'aoriste-accompli de la forme factitive du verbe)

 

dans le cas des radicaux qui commencent par une consonne pour les primaires le nom d'agent regulier est formé du désinence d'agent /m/ plus le nom d'action avec l'article repositionné avant le /m/ . pour les factitfs il est formé de désinence d'agent /m/ plus la désinence d'instrumentation/causation /s/ plus le nom d'action avec l'article repositionné avant le /ms/ :

 

primaire:

 

radical aoriste:/rwl/ ''fuir''

 

nom d'action:/aRWAL/ ''le fait de fuir''

 

nom d'agent: /amRWAL/ ''celui qui fuit. le fuyant''

 

factitif:

 

aoriste: /srwl/ ''faire fuir''

 

nom d'action:/asRWL/ ''le fait de faire fuire''

 

nom d'agent: /amsRWAL/ ''celui qui fait fuire''

 

remarque:

 

souvent on a affaire des formes irreglieres ou l'affixe d'agent /m/ disparaitra suite a l'usure phonetique comme dans les exemples suivants::

 

radical /rgz/ ''marcher, être bipede''

 

nom d'action: /aRGAZ/ ''le fait de marcher, le fait d'être bipede''''

 

nom d'agent: /aRGAZ/ ''l'homme, le bipede'' [le terme original regulier serait amRGAZ].

 

radical aoriste: /dr$l/ ''devenir aveugle''

 

nom d'action: /aDR$L/ ''le fait de...''

 

nom d'agent: /aDR$AL/ ''l'aveugle'' [le terme original regulier serait amDR$AL]

 

Dans certains cas on a affaire a deux variantes, une reguli

 

 

ère et une autre irregulière ou l'affixe d'agent /m/ devient /n/ dans la variante irreguliè

 

 

re:

 

 

 

primaire:

 

 

 

radical oriste:/lmd/ ''apprendre''

 

 

 

nom d'agent: /var reguli

 

 

 

 

ère: amlmad, var irreguliè

 

 

re : anlmad/ '' l'elève ''

 

 

 

factitif:

 

 

 

aoriste::/slmd/ ''enseigner''

 

 

 

nom d'action: /var regulière:amslmad, var irregulière : anslmad/ '' l'enseignant ''

 

 

 

 

 

 

 

primaire:

 

 

 

radical aoriste:/ggru/ '' être le dernier''

 

 

 

nom d'agent: /var regulière:amggaru, var irregulière : anggaru/ ''le dernier''

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les cas des radicaux qui commencent par une voyelle c'est pareil au radicaux qui commencent par une consonne .dans ce la voyelle initiale vient apres la desinence /m/ :

 

 

 

primaire:

 

 

 

radical aoriste: /ad'n/ ''tomber malade''

 

 

 

nom d'action:/AD'AN/ ''le fait de tomber malade''

 

 

 

nom d'agent: /amAD'AN/ ''le malade''

 

 

 

factitif:

 

 

 

aoriste: /sid'n/ ''rendre malade''

 

 

 

nom d'action:/aSID'N/ ''le fait de rendre malade'

 

 

 

nom d'agent: /amsAD'AN/ ''celui qui rend malade''

 

 

 

 

Question 3 :

Les articles lies /i/ et /u/ se prononcent –t-ils toujours comme  [i] et [u] ?

Reponse  3 :

Non. ils  se prononcent differament : avant deux consonnes il se prononcent [ye] et [we] respectivement. avant une consonne se prononcent  [i] et [u]

 

 

 



22/07/2010
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres